Articles

Affichage des articles du 2013

Stage Commedia dell'arte avec la compagnie du Mystère Bouffe

Image
A la fin de l'été, nous avons participé au stage international de Commedia dell'arte organisé par la Compagnie du Mystère Bouffe. Populaire et divertissant, l'art de la Commedia dell'arte est multiple. Il associe plusieurs formes d'expression, la pantomime, le chant, la musique, l'improvisation, le jeu masqué... Source d'inspiration pour le Théâtre de l'Improbable, nous continuons à enrichir notre pratique dans ce registre. 
Notre travail collectif a donné lieu à la présentation de scénarii dans le cadre du Festival Tréteaux nomades. Retour en images sur ce moment privilégié, dimanche 1er septembre, place Ste Marthe, Paris 10ème.(Crédit photos Bernard Regulski).


Reprise des séances de sophrologie à Rennes

Image
Hervé Arnoux, diplômé de l'Institut de Sophrologie de Rennes propose depuis deux ans des séances de sophrologie. Collectives ou individuelles, elles sont accessibles à tous. Les étudiants bénéficient d'un tarif réduit.

Les séances ont lieu à Rennes:
- 16 rue des Fossés, pour les séances individuelles - dans trois endroits différents pour les séances collectives : au Centre social de Cleunay, au sein de l'Association des Aveugles et Handicapés Visuels de Bretagne (cycles plus spécialement destinés au public déficient visuel) et au sein de l'Association Bourg L’Evêque .

N'hésitez à consulter notre page Sophrologie et Théâtre et nous contacter pour plus d'informations.

23 & 30 juin 2013 - L'Atelier Théâtre de Bourg-L'Evêque présente Exercices de Style

Image
Curieuse idée de prendre comme objet de création théâtrale un ouvrage littéraire singulier : 99 textes courts racontant une même histoire banale de 99 façons différentes.

L'histoire tient en quelques mots : le narrateur rencontre dans un bus bondé de la ligne S une jeune homme au long cou, coiffé d'un chapeau mou. Ce jeune homme échange quelques mots assez vifs avec un autre voyageur, puis va s'asseoir à une place devenue libre. Deux heures plus tard, le narrateur revoit ce jeune homme devant la gare Saint-Lazare, en pleine discussion avec un ami qui lui conseille de faire remonter le bouton supérieur de son pardessus.

L'argument est court, le texte précis et contraignant, mais le cadre est ouvert et libre pour le théâtre, les possibilités de jeu nombreuses. Parmi les 99 contraintes, nous en avons donc choisi une vingtaine. Nous les avons expérimentées, malaxées, triturées, déclinées collectivement ou individuellement en autant de propositions plus ou moins improbables…

Jeudi 6 juin, bibliothèque de Bourg-L'Evêque - J'avoue que j'ai vécu, Pablo Neruda - Lecture musicale par le Théâtre de l'Improbable

Image
" Je veux vivre dans un pays où il n'y a pas d'excommuniés.
Je veux vivre dans un monde où les êtres seront seulement humains, sans autres titres que celui-ci, sans être obsédés par une règle, par un mot, par une étiquette.
Je veux qu'on puisse entrer dans toutes les églises, dans toutes les imprimeries.
Je veux qu'on n'attende plus jamais personne à la porte d'un hôtel de ville pour l'arrêter, pour l'expulser.
Je veux que tous entrent et sortent en souriant de la mairie.
Je ne veux plus que quiconque fuie en gondole, que quiconque soit poursuivi par des motos.
Je veux que l'immense majorité, la seule majorité : tout le monde, puisse parler, lire, écouter, s'épanouir. "

in J'avoue que j'ai vécu, Pablo Neruda (1974)


Rêveur immense et majestueux, voyageur infatigable de par le monde, Pablo Neruda a su mêler la mythologie des plateaux sud-américains aux odes humanistes les plus profondes, dans un engagement politique total.…

Samedi 25 mai, bibliothèque des Champs-Manceaux, Rennes - Eclats de jardin en poésie par le Théâtre de l'Improbable

Image
Je serai jardinier Jardinier Des arbres à cultiver Au lever du soleil Moi aussi me lever N’avoir rien pour m’inquiéter Sinon la fleur que j’ai plantée Chacune des fleurs que j’ai plantées Au rang des fleurs sera ma préférée Même l’ortie à la bonne heure Tant elle sera vraie ma fleur Pipe à la bouche buveur de lait A bonne renommée je veillerai de près Le danger ne m’atteint plus guère Je me suis mis moi-même en terre Il le faut vraiment – oui vraiment Et au levant et au couchant Quand le monde sera décombre Qu’il y ait une fleur sur sa tombe
Attila Jozsef

Samedi 25 mai, à la bibliothèque des Champs-Manceaux, le Théâtre de l'Improbable vous invite à flâner au jardin.  

Jardins à l’anglaise ou à la française, jardins de grand-mère ou de curés, jardins d’hiver ou jardins secrets, jardins à l’abandon ou jardins suspendus... Autant de reflets, autant d’écrins … Poésies et musique en balades offrent un regard toujours renouvelé sur ces petits paradis de beauté et de silence. Les poètes ont puisé là d'i…

Abbaye St Jacut de la Mer | Samedi 13 avril, les Vieux-Amis se souviennent...

Image
Depuis le mois d'octobre 2012, le Théâtre de l'Improbable anime un atelier d'expression théâtrale avec les Vieux-Amis. Ces personnes âgées bénéficient de l'aide et de l'accompagnement de l'association rennaise des Petits Frères des Pauvres. 
Nous avons souhaité "regarder" la Seconde Guerre mondiale à travers le prisme du souvenir heureux. La guerre est une période douloureuse et violente, mais dans le chaos, n'y-a-t-il pas des anecdotes joyeuses, drôles, peut-être même réjouissantes ? Les Vieux-Amis ont fouillé dans leur mémoire, dans leur propre vécu mais aussi dans celui de leurs proches, de leurs parents. La collecte a duré deux mois et a nourri l'atelier d'expression théâtrale.
Samedi 13 avril, à 14h, à l'abbaye St-Jacut-de-la-Mer (22), nous présenterons la restitution de l'atelier. Au programme : la lecture d'anecdotes par les Vieux-Ami, des chansons de l’époque, des poésies écrites durant la période 39-45…
Le spectacle est …

En images, le Juke-Box à Poèmes à La Courte Echelle

Image
Un peu de Prévert, un peu de Tucholsky, de la poésie, rien que de la poésie. C'était en mars, au coeur du Printemps des Poètes. Invité par la librairie La Courte Echelle, je m'étais installé dans le boudoir du couloir, entre la palissade et la grande vitrine. Le boudoir du couloir : un pied de nez aux travaux érigés sans crier gare devant la devanture fraîchement repeinte. Un lieu réinterprété avec malice. Un fauteuil en osier, un lampadaire, une fenêtre avec vue sur le monde...

Pour une pièce, je déclamais un poème, suivant le principe bien connu du juke-box. Les passants ont été nombreux à s'arrêter, charmés par l'inattendu et se laissant séduire par l'invitation. Rencontres, échanges, moments de grâce. Et puis il y a eu Tim Thee le photographe, passant par hasard à vélo, capturant des images qu'il partage généreusement avec nous. Merci à lui !


Samedi 23 et vendredi 29 mars, à la librairie La Courte Echelle - Juke-Box à Poèmes

Image
Un peu le matin un peu l'aprèm'
Une pièce pour un poème
Une pièce c'est le barème
Afin que le poète essaime
Des rimes et des phonèmes
La crème de la crème
Dans le boudoir bohème


Quel confortable stratagème
Car si vous avez la flemme
Seul de lire des poèmes
Vous en entendrez quand même
Ainsi pas de problème


En voulez-vous un deuxième ?
C'est idem, même système !

Dans le cadre du Printemps des Poètes, samedi 23 mars et vendredi 29 mars, venez entendre des poèmes dans le boudoir du couloir de la librairie La Courte Echelleoù sera installé un Juke-Box à Poèmes.

Même principe qu'un juke-box à musique : contre une pièce, un poème. Le Théâtre de l'Improbable sera la voix de vos poèmes et dira pour vous, rien que pour vous, de la poésie. 

La Courte Echelle, 26-30 rue Vasselot, 35000 Rennes :
> Samedi 23 mars, 11h30/12h30, 17h30/18h30.
> Vendredi 29 mars, 18h/19h.